• +33 (0)4 94 28 90 47
  • A + - A -
ACCES DIRECT  

Message de Monsieur François AMAT

 

Chères Toucassines, chers Toucassins,

 

Comme vous le savez, je n’étais pas candidat aux dernières élections municipales.

 

La plupart d’entre vous connaissaient mes intentions de quitter la commune, ayant vendu ma maison pour m’installer définitivement dans les Hautes Alpes.

Je ne reviendrai pas sur les circonstances tragiques qui ont obligé le gouvernement à annuler le 2ème tour des élections …

La pandémie étant déclarée, il a fallu répondre, avec l’équipe municipale en place, à la lutte contre le covid 19, en relayant les nombreuses instructions quotidiennes de la préfecture, en lien avec les professionnels de santé, les commerçants, mes collègues maires et toutes les bonnes volontés que je remercie chaleureusement.

Merci au personnel communal et communautaire, très investis, qui nous aident à mettre en œuvre la solidarité indispensable dans des moments de crise profonde.

Mon déménagement programmé étant devenu effectif, il me paraissait impensable de continuer à être maire et président de la CCVG à 250 kms !

Je me suis entretenu avec J.L. Videlaine, préfet du Var, qui comprenant parfaitement la situation, a accepté ma démission de mes fonctions exécutives (maire et président CCVG), tout en restant conseiller municipal et communautaire comme je lui avais suggéré.

Comme le prévoit le code général des collectivités territoriales, ce sera Jean Pierre CALONGE, 1er adjoint, qui assurera l’intérim de 1er magistrat de la commune et je continuerai à soutenir à distance notre commune dans son combat contre le COVID 19, dans l’attente des décisions gouvernementales relatives à la tenue des élections.

J’espère que vous prendrez bien soin de vous, continuant à respecter les règles de précautions comme vous le faites admirablement bien depuis plusieurs jours.

Je vous adresse, à toutes et tous, l’expression de ma parfaite considération et toute ma reconnaissance pour votre confiance pendant les six dernières années.

 

François AMAT